Tortuguero

Après 19h d’avion éprouvantes et une nuit récupératrice à San José, la capitale du pays, première étape de notre circuit : le parc national de Tortuguero.

Cette région, sur la côte Caraïbe, dont le nom signifie  « chasseur de tortue » est connue pour son site de ponte des tortues marines, qui sont bien entendu maintenant protégées . Malheureusement, ce n’était pas la bonne période et nous n’avons pas pu les observer.

Mais la région n’est pas irréductible à ses tortues, elle renferme une faune et une flore exceptionnelle avec des centaines d’espèces que l’on peut observer en circulant en bateau sur les nombreux canaux qui serpentent dans un paysage qui n’a rien à envier à celui de Pocahontas ou Tarzan.

Mention spéciale donc à la petite ballade sur les canaux, proposée le deuxième jour de notre arrivée. Sous nos yeux ébahis : des caïmans, des tortues, des iguanes, des oiseaux de toutes sortes, des singes…  évoluant en totale liberté. Quoi de plus beau ?

20170207_160223

20170207_161220

20170207_154057

Mon petit moment préféré : la session kayak matinale ( 5h45 du matin ! mais nous n’avons pas regretté ), nous étions seuls avec le guide et nous avons navigué en kayak au milieu de la jungle qui s’éveillait, seulement troublée par les cris des singes hurleurs : paisible, dépaysant, magique, un vrai moment hors du temps !

La visite du petit village de Tortuguero n’a pas vraiment d’intérêt si ce n’est sa plage où viennent pondre les tortues de juin à octobre. Cet ancien village de pêcheurs a modifié son économie et est devenu un village touristique qui profite de la renommée des tortues. Tout en longueur, on y trouve une petite école et des boutiques en tout genre.

Les hôtels de la région sont par contre magnifiques, ce sont d’ailleurs plutôt des lodges qui se fondent dans l’environnement. Nous étions au Aninga Lodge.

On y accède en bateau par un petit ponton, on s’enfonce alors dans la jungle pour découvrir une belle piscine et de petites cabanes individuelles sans fenêtres ( mais avec moustiquaires ) pour rester immergés au milieu de la nature. Bon, il faut que tu te prépares toutefois, tu seras réveillé(e) vers 5 h du matin par le cri des singes hurleurs, pas vraiment mélodieux … mais bizarrement cela m’a beaucoup moins dérangé que mon réveil habituel à 7 h pour partir au boulot  😉

20170207_032533

Et sur le chemin du retour, entre Tortuguero et la région du volcan Poas nous avons fait une pause de quelques heures au téléphérique de la Canopée pour observer du haut d’une nacelle ( un peu rustique mais pleine de charme ) la canopée et la flore exceptionnelle du Parc national Braulio Carillo. Super guide et moment paisible en symbiose avec la nature. Cette activité  offre une autre vision de la forêt, d’en haut.

20170206_172343

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s